DaSES

Mobiliser les données d’éducation pour mieux accompagner les élèves dans leurs apprentissages et leur orientation

  • Education

Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports

75007 Paris

Design, Juriste, Data engineering

L’équipe

Le contexte

Le Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports place la donnée au cœur de sa stratégie numérique et l’envisage comme un moyen puissant de développer des solutions pour mieux accompagner les élèves et les étudiants.

La problématique

Aujourd’hui, le Ministère et les écosystèmes de l’éducation produisent un très grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves, aux devoirs réalisés, aux ressources utilisées, etc. Cependant, celles-ci restent encore largement inexploitées.

Le terrain de jeu

Le défi consiste en la création d’une plateforme qui permettra d’échanger et de partager les données d’éducation pour développer des accompagnements pertinents pour les élèves et les étudiants (apprentissage, orientation, formation).

Ce projet, baptisé Data Space Education and Skills (DaSES), vise à faire émerger un écosystème européen de la donnée d’éducation et des compétences et s’inscrit dans la stratégie européenne GAIA-X.

Les défis techniques

L’objectif de l’outil est :

  • d’établir une cartographie des données d’éducation à collecter par la plateforme (champs de la vie scolaire, des usages, des compétences, etc.)
  • de définir les conditions d’échange et de partage des données (architecture des données, interopérabilité des données, mécanisme de gouvernance, modalités de contractualisation, de consentement, etc.)
  • d’organiser le processus de collecte, d’anonymisation et de pseudonymisation des données
  • de formaliser et développer de premiers cas d’usage (modélisation des tendances d’orientation, développement de l’adaptive learning, comparaisons territoriales et internationales pour identifier les bonnes pratiques, etc.)

Un premier cas d’usage concernera la constitution de jeux de données de voix d’apprenants qui permettront d’entraîner un moteur d’intelligence artificielle pour l’apprentissage des langues. Dans ce cadre, les EIG travailleront sur le modèle d’échange de données, la mécanique de l’espace de données, l’architecture et les modèles de contrat permettant d’assurer l’engagement des parties prenantes.

L’impact 

Le Data Space Education and Skills ouvrira le champ des possibles en permettant :

  • aux élèves de disposer, à terme, d’un environnement personnalisé d’apprentissage et de dispositifs d’aide dans leur orientation
  • aux professeurs de connaître les besoins spécifiques de chacun des élèves et d’adapter leur accompagnement dans ce sens
  • aux décideurs de mieux suivre les politiques publiques mises en place et de les affiner
  • aux entreprises de la filière EdTech de mieux évaluer l’impact de leurs solutions et de cerner les besoins de leurs usagers

L’ensemble concourra vers un accompagnement des élèves, des étudiants et des citoyens au plus près de leurs besoins en formation.