MonitorFish

Améliorer le contrôle des activités des navires de pêche

  • Service public

Centre national de surveillance des pêches

Étel (56410)

Design, Développement, Data science

L’équipe

Problématique : des zones de pêche à surveiller très étendues, des données des navires à analyser nombreuses et complexes

Le Centre National de Surveillance des Pêches (CNSP) est chargé de surveiller l’activité des navires de pêche français dans le monde, ainsi que de tous les navires de pêche dans les zones maritimes françaises. La mission des agents du CNSP est d’orienter les contrôleurs des pêches sur le terrain vers les navires les plus à risque, et ce 24h/24, 7j/7.

Le CNSP est l’unique instance nationale de référence pour le contrôle de tout l’espace maritime français, en métropole mais aussi dans les outre-mer, ce qui représente plus de 10 millions de km2 à surveiller. De plus, orienter les contrôleurs de façon efficace nécessite de comparer et d’analyser un grand nombre d’informations : positions et captures des navires, réglementations européenne et française, historiques de contrôle, etc.

Défi : aider les agents du CNSP à cibler les navires à risque

Le CNSP souhaitait se doter d’un outil aidant les agents à planifier des missions de contrôle efficaces et à adapter leurs ciblages en temps réel, afin de conseiller leurs interlocuteurs sur le terrain en toutes situations.

Centraliser toutes les informations importantes sur une carte

La première étape du défi était de réunir des données disséminées sur différents sites et applications, afin que les agents du CNSP puissent les consulter sous la forme la plus adaptée à leur mission : une carte. Nous avons aussi instauré des processus adéquats de mise à jour de ces données, notamment réglementaires. Les agents peuvent ainsi s’appuyer en toute confiance sur leur outil de travail.

Développer un facteur de risque par navire pour aider au ciblage

Un facteur de risque par navire est en cours de définition, sur la base de différents critères : historique de contrôle, appartenance à une pêcherie identifiée comme à risque pour les ressources halieutiques, détection d’infractions en temps réel mais aussi en différé, etc.

Fluidifier le partage d’informations entre le CNSP et les agents de terrain

Enfin, un pan important du projet est de faciliter le partage des informations cruciales pour une bonne coordination entre les différents acteurs du contrôle : plannings, annuaires, ciblages, éléments d’ambiance de terrain, suivi des verbalisations, etc.

Impacts du défi

  • Augmenter la précision et la justesse des ciblages, et donc optimiser l’effort de contrôle
  • Diminuer le temps passé à préparer les missions de contrôle pour le terrain
  • Gagner du temps sur les tâches répétitives et sans valeur ajoutée, ce qui permettra de repenser la répartition des rôles et l’organisation des équipes du centre
  • Faciliter le partage d’informations avec le terrain (réglementation, position des navires…)
  • Faciliter la formation des nouveaux agents et leur prise en main de l’outil

Suite du défi

MonitorFish est aujourd’hui utilisé au quotidien par les équipes du CNSP et a vocation à devenir leur principal outil de travail. Les futurs développement porteront essentiellement sur ces points :

  • affiner le facteur de risque ;
  • mettre au point des outils de communication avec les unités sur le terrain ;
  • définir des alertes automatiques de détection d’infraction, et permettre leur paramétrage par les agents ;
  • poursuivre et approfondir la réflexion globale sur les procédures de travail et l’organisation du centre.

Webinaire

Ce défi a été présenté lors du webinaire « Énergie et environnement » du jeudi 14 mai. Les agents publics qui portent le défi en ont profité pour répondre à de nombreuses questions que se posaient les candidats. N’hésitez pas à en regarder la rediffusion en ligne.

Rendez-vous sur la page de présentation de l’appel à candidatures pour retrouver la liste complète des webinaires.

Réalisations