ADEX

Prévenir les conflits d'intérêts dans le domaine médical

  • Santé

Haute Autorité de Santé

Saint-Denis (93200)

Data science, Design, Développement

L’équipe

Déontologie et rigueur de l’expertise étant au centre de son activité, la Haute Autorité de Santé a besoin d’analyser les liens d’intérêts financiers des experts experts avec qui elle collabore afin d’éviter de potentiels conflits d’intérêts.

La problématique : une analyse des liens d’intérêt complexe et pas toujours de bonne qualité

Autorité publique indépendante à caractère scientifique, la Haute Autorité de santé (HAS) travaille à garantir la qualité dans le champ sanitaire, social et médico-social, au bénéfice des personnes.

Afin de mener à bien ses missions, la HAS collabore quotidiennement avec des experts pour l’évaluation des produits de santé, l’élaboration de recommandations à destination des professionnels, etc. Or, pour garantir la santé publique, l’institution doit s’assurer de l’indépendance et de l’impartialité des avis rendus. L’analyse des liens d’intérêts des experts avec qui elle collabore (liens qu’ils auraient avec des personnes, des organismes ou entreprises, etc.) est donc primordiale.

À ce jour, la HAS s’appuie sur deux sources de données pour analyser les liens d’intérêts financiers :

Les données contenues dans Transparence Santé sont cependant très difficiles à exploiter et ne sont pas toujours de bonne qualité. Cela engendre un travail manuel fastidieux et un risque d’erreur sur le traitement des liens d’intérêts (précision, exhaustivité, qualité de l’analyse, etc.).

Le défi : améliorer la qualité de l’analyse des liens d’intérêts financiers des professionnels de santé

Face à cette problématique, ADEX propose une application web permettant d’interroger les données issues de la base Transparence Santé et de restituer l’information dans un format adapté aux besoins métiers de la HAS.

Les principaux enjeux du projet ADEX sont de :

  • Faciliter l’identification des liens d’intérêts financiers des professionnels de santé
  • Faciliter l’export et le partage de l’analyse des liens d’intérêts faite par l’utilisateur
  • Intégration dans les process intra-HAS
  • Ouverture de l’outil à l’extérieur de la HAS

Suite du défi

Le projet est repris par la mission data de la HAS pilotée par Pierre-Alain Jachiet.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) ainsi que l’Institut National Du Cancer (INCA) sont aujourd’hui en train de tester l’outil et la HAS prévoit de leur mettre à disposition la solution ADEX.

Une ouverture grand public est prévue, après consultation avec les autres acteurs de la santé.

Suite du défi